Un pour tous, tous pour un.

« Je vais t'aider, mais je veux quand même gagner ».
Lorsqu'il était difficile d'avancer, les équipes se sont également entraidées.
Les équipes l'ont prouvé de nombreuses fois durant les longues étapes quotidiennes et les épreuves spéciales. Ce ne sont pas seulement les membres de chaque équipe qui se sont entraidés - dans les moments cruciaux, certaines équipes sont aussi venues à la rescousse d'autres équipes. « À un moment, nous avons eu une crevaison. La Team Allemagne nous a prêté main forte pour réparer. On aurait pu se débrouiller nous-mêmes, mais ils ont insisté », se souvient Oliver Twigg, de la Team Grande Bretagne, avant d'ajouter : « Il y avait un esprit de camaraderie malgré la compétition. Un peu comme si on se disait : Je vais t'aider, mais je veux quand même gagner ».
+ Lire la suite

Apprendre l'esprit d'équipe

Team Alpes.

Apprendre l'esprit d'équipe

Certains des pilotes avaient déjà participé au GS Challenge avant le GS Trophy International. Pour cet événement, la compétition était essentiellement individuelle et les autres membres de l'équipe ne faisaient pas partie de l'équation. Mais pour ce Challenge Enduro, les pilotes formaient des équipes de trois personnes. C'était une nouvelle expérience pour certains des participants. « Au début, on ne travaillait pas bien ensemble. Mais apprendre à travailler en équipe s'est avéré une expérience formidable. En particulier parce que j'avais toujours conduit seul par le passé », affirme Alfred Scheurer de la Team Alpes.

+ Lire la suite

Voyager ensemble en Thaïlande.

La Team Chine a fait la route jusqu'en Thaïlande en moto juste pour l'événement.

Voyager ensemble en Thaïlande.

Afin de mettre toutes les chances de leur côté en tant qu'équipe pour le GS Trophy International, beaucoup de participants ont choisi de prendre contact et de se rencontrer avant l'événement. Certaines équipes, par exemple la Team Chine, ont même organisé leur voyage en Thaïlande ensemble. « Nous avons décidé de rouler ensemble jusqu'en Thaïlande en équipe. Nous n'avions pas l'intention de prendre l'avion pour nous y rendre. Cette épopée nous a vraiment aidé à souder notre équipe », affirme Liang Wen-Hao. La Team Chine a pris quatre jours au total pour voyager jusqu'à Chiang Mai.

+ Lire la suite
Des pilotes de GS venant des quatre coins du monde : les participants au GS Trophy International 2016.

L'équipe féminine a réalisé une performance historique.

Quelque chose manquait au GS Trophy International depuis plusieurs années : des femmes aux commandes des GS. Cela a changé en 2016. Stéphanie Bouisson de France, Amy Harburg d'Australie et Morag Campbell d'Afrique du Sud ont composé la première équipe féminine du GS Trophy International. Même si ces femmes pilotes représentaient une compétition supplémentaire pour les autres équipes, elles ont tout de même reçu beaucoup d'encouragements.
Il était hors de question d'abandonner.
« Les gars ont été extraordinaires et nous ont aidées pour toutes les épreuves. Ils nous sont encouragées en criant nos noms », a dit Morag Campbell pendant l'événement. Les pilotes de l'équipe féminine ont su prouver qu'elles avaient leur place dans cet événement principalement masculin, grâce à leurs compétences de pilotage, à leur agilité, et à leur endurance. Pour elles, il était hors de question d'abandonner. Même lorsque l'équipe a dû soulever une GS de 238 kg au dessus d'un tronc d'arbre de 1,5 mètres de hauteur.
+ Lire la suite
«
« Les gars ont été extraordinaires et nous ont aidées pour toutes les épreuves. »
»

Morag Campbell, Équipe Féminine Internationale

Partage ton expérience du GS Trophy International !

Fernando Deneka, de la Team Brésil :

Fernando Deneka, de la Team Brésil :

« Même si le Brésil n'a pas réalisé une performance extraordinaire, c'était déjà magique de participer. La Thaïlande est un pays magnifique, les gens ont été très gentils, et la BMW R 1200 GS est une moto sensationnelle. Cette expérience a été très spéciale pour moi ».

+ Lire la suite

Cory Villeneuve, de la Team Canada :

Cory Villeneuve, de la Team Canada :

« L'événement a été bien au-delà de mes attentes. C'était incroyable, et on a passé beaucoup de bons moments. Tout était parfait. BMW Motorrad a fait du très bon boulot et j'ai adoré le GS Trophy. Je suis très reconnaissant d'avoir eu la chance de participer ».

+ Lire la suite

Jan Zlabek, de la Team Europe Centrale :

Jan Zlabek, de la Team Europe Centrale :

« On a passé d'excellents moments sur les différentes routes. On a adoré les paysages et les gens. Il a fallu avaler beaucoup de kilomètres et on a consacré beaucoup de temps pour la planification, les réunions, les repas et la vérification des résultats – le GS Trophy ne laisse que très peu de temps libre ».

+ Lire la suite

Sébastien Saphores, de la Team France :

Sébastien Saphores, de la Team France :

« C'était une expérience formidable. J'ai été particulièrement impressionné par la traversée de la rivière à moto. On ne peut pas faire ça en France, car c'est défendu ».

+ Lire la suite

Leoncio Reynoso Sosa, de la Team Mexique :

Leoncio Reynoso Sosa, de la Team Mexique :

« Cet événement avec BMW Motorrad était sensationnel. Je n'ai que 18 ans mais je m'en souviendrai toute ma vie. J'aimerais renouveler l'expérience si possible ».

+ Lire la suite
D'autres histoires susceptibles de t’intéresser.
Des motos appropriées.